Roadtrip 2020, le matos camping !

CritoF

Comme vous l’avez peut être lu sur mon blog précédemment, pour mon roadtrip 2020, j’ai opté pour une solution mi gite mi camping : il me faut donc du matos camping à savoir une tente, un sac de couchage, un matelas…

Comme vous l’avez peut être lu sur mon blog précédemment, pour mon roadtrip 2020, j’ai opté pour une solution mi gite mi camping : je me dois donc de m’équiper avec du matos camping à savoir une tente, un sac de couchage, un matelas…

  • La tente : lien
  • le sac de couchage : lien
  • le matelas et l’oreiller : lien
  • la popotte et le réchaud : lien

(ARTICLE EN COURS D’ECRITURE)

La tente 

Pour la tente, le cahier des charges est le suivant : 
– tout d’abord il faut qu’elle soit suffisamment spacieuse et confortable pour m’acceuellier moi et mes affaires car après une bonne journée de balade moto.
– il faut qu’elle ai un abris, histoire de prendre le ptit dej depuis la tente à l’abris
– il faut qu’elle soit rapide et facile à monter, car après une journée à rouler, si je peux me poser dans la tente rapidement pour me reposer et éviter de me casser la tête pour le montage, c’est mieux.
– il faut qu’elle soit étanche ou dumoins très résistante aux intempéries, ne serait ce que pour une nuit, mais il faut aussi qu’elle soit assez ventilée pour la chaleur…
– il faut qu’elle soit facile à transporter à moto : une fois rangé il faut qu’elle soit compacte et légère, non pas que je l’ai sur le dos toutes la journée comme peut l’avoir un randonneur, mais elle sera dans le topcase qui sera dédié aux affaires de camping (avec le sac de couchage …). 
– et enfin, il faut qu’elle ne soit pas trop cher et qu’elle soit de qualité, la tente je vais m’en servir cette année quelques jours pas plus, mais si ça se trouve je m’en resservirait plus où si ça me plait je m’en resservirait très souvent, donc il faut que je trouve un produit ayant un très bon rapport qualité/prix.

J’ai regardé sur pas mal de sites internets divers et variés, et les tentes qui respectent mon cahier des charges ont tout de suite des tarifs assez élevés.
J’ai aussi regarder de nombreux sites marchands orientés trekking mais aussi moto, et disons que mon cahier des charges est comme qui dirait la perle rare.

Bref, mon choix final s’est donc porté vers une tente Decathlon : modèle Forclaz , tente de Trekking QUICKHIKER ULTRALIGHT (3 personnes). Il s’agissait une promo sur une fin de série (150€), ce modèle n’existe d’ailleurs plus à leur catalogue, mais ça on s’en fout. 

L’avantage, c’est que cette tente est relativement spacieuse pour m’accueillir avec mes affaires , indiqué comme étant facile monter et surtout, une fois rangé, compact et légère.
Concernant la facilité de transport : il est mentionné « 2,6kg pour 11 litres,  40cm x 17cm x 16cm » donc oui pour un tente c’est ce qu’on appelle compact. Du coup, elle pourrait tenir très largement dans le topcase de la CBFMIMILLE 😉
Concernant l’imperméabilité : il est indiqué « niveau de résistance colonne d’eau (Schmerber) : double-toit 4000 mm et tapis de sol chambre 5000 mm. » Je ne sais pas trop ce que cela signifie, mais les critiques et les avis indiquent que testé sous des conditions de pluie en montagne c’est OK.

C’est une tente 3 places, avec un abris,  largement assez spacieuse pour moi et mes affaires. De plus, elle est facile à monter (ils annoncent moins de 5 minutes), et avec plein de petites proches et crochets par ci et par là qui pourront servir le moment venu, donc au top ! 
Sur le papier, cela correspond à mon besoin.

Les tests (dont celui là) et avis divers et variés confirment que c’est un excellent rapport qualité prix au prix annoncé à 200€, alors en promo à 150€ c’est encore mieux 😉

Un premier montage perso test a été fait, et effectivement c’est rapide à monter et assez spacieux , à suivre 😉

 

 

 

Le sac de couchage

Le choix du sac de couchage, là aussi, relativement assez important et là aussi toujours le même dilemme : compact, confortable, résistant et pas cher… Bon là, il a fallu faire des concessions car les prix, comme pour les tentes, s’envolent : plus c’est compact, confortable et résistant au froid, et plus c’est cher !

Réfléchissons : pour ce sac de couchage, il faut qu’il soit température de confort entre 5 et 10c pour les nuits fraîches en montagne la nuit en période estivale mais aussi pour le bord de mer italien au mois de Septembre.
Il faut aussi que potentiellement le confort soit là, et qu’il ne fasse pas rôti ficelé pour dormir (pas besoin de dessin, vous m’avez compris), je mesure 1m85, je pèse … Kg (chut) genre gabarit ex-judoka, il faut donc que ce duvet puisse m’accueillir confortablement.

J’ai cherché, cherché… Chez les spécialistes du trekking les prix peuvent grimper sur des 150€ à voir même plus de 300€ chez Ferrino ou SeaToSummit… et non, mettre plus de 100€ dans un sac de couchage ça n’allait pas le faire, pas possible… Je me fixe un budget de 80€ max et pas plus… Et je privilégie le confort et la résistance au froid plutôt que l’aspect compact.

Puis, pour je ne sais quelles raisons, je tombe sur le site de Lafuma, ça commence à être intéressant, j’avais vu les Nuvanut qui semblait matcher aussi mais hors budget et pis pas du tout compressible. et sur la partie fins de saison : et là bim, j’ai trouvé le « polochon » qui fera le larron : Sac de couchage 7°C YUKON 0° XL Bleu

La qualité semble là, il est même déperlant, sans PFC, la résistance au froid aussi, le confort semble royal , il est assez grand pour m’accueillir et que je ne fasse pas filet garni à l’intérieur, je peux sortir les pieds grâce à un double système de fermeture éclair, et surtout le prix : 53,97€, soit -40% par rapport au prix originelle de 89€ ! 

Mais, effectivement, j’ai tout sauf l’aspect hyper compact mais il n’est pas énorme non plus. Il fait 42 cm par 22 cm une fois roulé. Le système de compression n’est pas fourni, pas gravé, j’ai complété avec le Sea to summit S/bag Compression Sack Mixed en taille L trouvé à 15€ sur le net.

 

 

Le matelas et l’oreiller

Dormir à même le sol, ça va pour une nuit, mais pas plus, Quand tu as roulé à moto en mode touriste toute une journée ou presque, tu as besoin d’une bonne nuit de sommeil dans un confort et ce même en camping donc un matelas est donc un élément important pour pouvoir bien se reposer comme il faut. 

Là aussi, j’ai établi un sorte de cahier des charges : il faut qu’il soit confortable, simple à mettre en place et très confortable. Là aussi,  renseignements glanés par ci et par là notamment sur les sites spécialisés de trekking, pour mon cahier des charges, les prix peuvent s’enflammer, mais ce coup ci pas de compromis possible, les 3 valeurs doivent être présentes c’est catégoriques.

J’aurais pu très bien envisagé un tapis de sol genre rouleau, certes très économique mais aussi très encombrant… il n’était pas question non plus de prendre un système gonflable soit à la bouche soit avec une pompe, pas envie de passer 10 minutes à préparer mon couchage le soir et pas envie de me trimbaler un gonfleur à pied en plus dans ma bagagerie, et je pense que vous aurez compris pourquoi.

Mon choix s’est porté sur les produits de la marque Sea To Summit « autogonflant » et notamment sur le Sea To Summit Ultralight Insulated Mat pour le matelas et le Sea to summit Aeros Premium Pillow Large pour l’oreiller.

Particulièrement intéressant c’est le système pour gonfler le matelas

Alors oui c’est cher (100€ pour le matelas de mon gabarit et 40€ pour l’oreiller), mais la qualité et le confort sont là.

Pas pu tester dans des conditions rééls mais juste en statique , je confirme le confort et la facilité du gonflage pour le matelas (pour l’oreiller il faut souffler mais c’est une histoire de secondes) : une fois le coup pris, 4 gonflage du gros sac et expulsion de l’air dans le matelas, c’est gonflé !

 

La popotte et le réchaud

 article à completer

pour le réchaud, j’ai opté pour le Esbit Set de Cuisson + Brûleur à Alcool/Combustible Solide 985 ml/470 ML avec des pastilles à bruler pour chauffer 😉
pour le café : Sea to summit X-Brew Coffee Dripper Pacific Blue One Size et une cueillère style georgette : Sea to summit Delta Spork Pacific Blue One Size mais aussi des couverts Sea to Summit Alpha Ménagère . Le tout accompagné d’une popotte plus large : Sea to summit XPot 1.4 Orange 1.4 Liters et son gobelet pliant : Sea to summit X-Seal & Go Medium Red M

 

 

En conclusion : 

Bon, bein ya plus qu’à tester ! Je pense pouvoir m’organiser pour tester l’ensemble du matériel camping lors d’un petit weekend dans le Morvan pendant l’un des ponts du mois de Mai, on verra si cela confirme que c’était un bon choix.

Jojo les bons liens : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Mais, nondidiou, pourquoi je n'ai pas installé ça avant ?

...Si tu n’atteins pas le guidon confortablement, envisage l’achat d’un rehausseur de guidon avec déport. Nos rehausseurs robustes en aluminium déplacent le guidon de 30 mm vers le haut et de 21/22 mm vers l’arrière. Cela peut signifier une position assise plus détendue qui ménage le dos du conducteur et donc un meilleur contrôle de la moto...