Mes anecdotes MotoGP : Rossi me fonce dessus au Mans en 2019

CritoF

J’instaure une nouvelle rubrique, je vais partager avec vous des petites anecdotes personnelles sur le MotoGP.

Nous sommes le Dimanche 19 mai 2019, au Mans, entre 10h00 et 12h00 en plein dans le paddock. Cette année là, j’avais craqué pour une place VIP pour le MotoGP ce qui donne droit à un accès paddock, certes limités dans le temps mais j’avais choisi volontairement ce jour là et cette période là de 2 heures pour être sur de croiser des pilotes car en effet c’est la période de repos pour eux juste après les derniers essais du matin et juste avant la course de l’après 🙂

Je retire mon pass paddock vert, le fameux sésame qui me donne l’accès et me voilà scanné et donc autorisé : je suis sur le ‘tarmac’ du paddock.

Je me promène, je regarde partout, un véritable parc d’attraction géant pour le fan de motogp que je suis. On y croise les mécanos, les coachs, les journalistes, les umbrella girls, les fans avec un accès privilégiés comme moi, les pilotes, les sponsors…. Tout un ‘barnum’ 🙂

Il y a à la fois tellement de choses qui s’y passe mais l’ambiance est calme et posé, tout ça se mélange dans une certaines effervescence de l’avant course.

La vie du paddock d’avant course

La veille, j’avais croisé Michel de Ixtem-Moto, un vieil ami et nous nous étions donné plus ou moins rendez vous, le paddock n’étant pas si grand que ça, nous nous y sommes retrouvés facilement 🙂

On y croise de tout dans le paddock. On discutait avec Michel (et Olivier Destin aussi) et on croise un jeune gamin qui n’arrêtes pas de tourner en trottinette tranquille. Équipé d’une combinaison de moto, il fait des figures partout, aucuns problèmes pour lui, il fait une démo de tout ce qu’il maîtrise avec sa trottinette : il fait sa vie tranquille en s’amusant dans le paddock comme ça, dingue 🙂 

Je l’ai appris plus tard le gamin s’appelle Ethan et venait d’avoir 7 ans, il a eu la chance d’avoir avec ses parents des accès privilégiés tout le weekend et du coup il a fait de la trottinette partout, c’était top à voir , j’espère qu’il en gardera un souvenir mémorable, et qui sait peut être qu’il y reviendra en tant que pilote un jour 😉  

Il y a énormément de chose à dire sur ce qu’il se passe dans le paddock. Pendant le temps que j’y ai passé, j’ai eu la chance de croiser de nombreux pilotes :

L’un de nos pilotes français de MotoGP Fabio Quartararo (et Tom) à la sortie de l’hospitality Petronas
Maverick Vinales à la sortie du camion Yamaha.
Le pilote français Johann Zarco avec les couleurs KTM

Je tente même des photos artistiques quand je peux (l’âme de photographe) :

En premier plan, la caméra de Canal+ (ou de la Dorna), et en second plan (flou) Johann Zarco

Je ferais d’autres articles sur des petites anecdotes qui s’y sont passés …

Il est bientôt midi, les pilotes qui n’ont pas bougé vont le faire pour se rendre à leurs ‘cantines’ respectives et/ou à leurs préparations d’avant course.

Revenons à nos moutons, l’un de mes objectifs cette année, était de tenter de photographier Valentino Rossi aussi bien que l’année précédente, donc je reste un moment devant le stand Yamaha. Parfois, il faut savoir être patient, et attendre un peu pour voir des stars comme Valé. Il faut savoir que devant son stand il y a toujours du monde, toujours à minima une dizaine de fans qui attendent de voir leur idole. 

Soudain, certaines portes du camion Yamaha s’ouvrent, ça commence à bouger, on aperçoit au loin le pilote Valentino Rossi qui s’approche de ses fans pour partager un moment avec eux 

La star arrive !
Valentino Rossi va à la rencontre de ses fans

Ayez c’est le moment tant attendu pour certains fans, des dédicaces de casques, des tentatives de selfies, des autographes, certains y vont de leur voix pour tenter d’attirer l’attention de la légende, moi j’observe cela en mode photographe amateur, mais je mitraille l’instant présent 🙂

Ayez c’est le moment tant attendu pour certains fans de Valé

Dans la foule, certains montrent même leurs tatouages de leur star et se le feront dédicacer. Après l’effervescence de la foule, une fois que Valentino fut parti, un mec étant en pleur devant l’émotion qu’il a eu de pouvoir rencontrer son idole : il venait de lui montrer son fameux tatouage et de se le faire dédicacer , je l’entends encore : « ptin, c’est le plus beau jour de ma vie… ».

Dédicace de tatouage pour certains fans

Valé donc s’éloigne et repart dans son stand mais c’est juste pour prendre son scooter et tenter de passer au travers de fans. Souvenez vous, cette scène je l’avais vu d’un autre endroit l’année dernière (ndlr : Mes anecdotes MotoGP : Valentino Rossi au Mans en 2018).

Je m’éloigne aussi car je comprends qu’il faut laisser de la place, mais je sais ce qu’il va se passer et donc je me place stratégiquement pour faire une belle photo de Valé en sortie du stand . 

Ayez il sort, il a un grand sourire , ce qui peut laisser penser qu’il adore lui aussi ces moments là : 

Le sourrire de Valentino Rossi à sa sortie sur son scooter dans les Paddocks.

Il fonce, il fuse, il trace, il sait qu’il ne peut pas s’arrêter sinon des hordes de fans lui tombent dessus.

Je me retrouve malheureusement dans son passage, il passe tellement près de moi que mon bras touche légèrement son blouson… la honte… tant bien que mal je me pousse très rapidement , il n’y a rien, ça n’a gené en rien le pilote, il continue sa route mais je n’en perd pas une miette avec mon appareil photo. 

Incroyable moment 🙂

Il repart , probablement en direction de la cantine ou de sa préparation d’avant course.

Tout cela s’est passé en quelques secondes mais cela m’a marqué. C’est vraiment incroyable tout ce que ce pilote dégage et l’émotion qu’il procure chez ses fans.

Et c’est avec un grand sourire, en ayant réalisé l’un de mes objectifs photo de 2019 que le temps est venu aussi pour moi de rendre mon badge vert et de partir du paddock pour pouvoir assister à la course Moto2 puis un peu plus tard MotoGP (avec Valé) depuis la tribune officielle.

Next Post

Mes anecdotes MotoGP : les "umbrella girls" au Mans en 2019

J’instaure une nouvelle rubrique, je vais partager avec vous des petites anecdotes personnelles sur le MotoGP. Nous allons parler dans cet article des « umbrella girls », profession tant décrié mais ô combien importante. Les umbrella girls , c’est quoi, comme son nom l’indique ce sont des filles avec un parapluie. Wikipédia […]

Étiquettes