Premier mini roadtrip avec la Pana, direction la Bourgogne !

Prétexte pour revoir des potes d’enfance autour de Dijon, je me suis improvisé un mini roadtrip de 3 jours en Bourgogne avec la Pana.

Rien du super folichon, juste de belle route, de beaux paysages, moi et la Pana 🙂

Départ le vendredi : des vignes, de la gastronomie et du Basket

La pana équipe de la bagagerie complète, plein fait, l’objectif du vendredi : découvrir de beaux endroits et ne pas prendre d’autoroute, que des ptites routes !

Direction Melun puis la Foret de Fontainebleau pour trouver la chapelle des motards sur ma route. Bon, la chapelle des motards, je ne l’a trouverai pas ce coup ci, je continue en direction de Nemours puis je vois un panneau mer de sable de Poligny : qu’est ce que c’est dont que cet endroit que je ne connais pas, ni une ni deux, je m’y engouffre.

Une petite route en plein foret très sympa et bim en plein milieu des cailloux et du sables, je ne peux pas m’y éterniser mais si un jour vous passer par là, je vous conseille cet endroit.

Poursuite de la route, direction Joigny et Auxerre, et les vignobles autour de Chablis.
La petite route entre Auxerre et Chablis est un pur régal, un bitume parfait, des virolos et des paysages remplis de vignobles au fur et à mesure que j’avance, parfait, c’est exactement ce que je voulais.

Arrivée dans Chablis, j’ai cherché une petite route qui longe le Serein, mais pas trouvé, je me suis perdu dans le vignoble 😉

L’appétit vient en roulant, une pause s’impose pour se restaurer sur Noyer sur Serein .
Le resto que j’avais reperé est fermée, je me retranche sur la terrasse de l’épicerie avec un peu de réticence, bah oui c’est moins sympa, mais au final, une assiette jambon persillé et fromages locaux accompagnée d’une bière locale et d’un ptit vin, et accompagné d’un clafoutis maison en dessert, bein très bien et le patron est super sympa.

J’ai encore un petit peu de route pour rejoindre Dijon par les petites routes, je rejoind Montbard par une route qui est entre les vaches et le canal de Bourgogne.

Puis direction les sources de la Seine pour une petite pause.
Pour les gens qui ne connaissent pas, les sources de la seine , si j’ai bien compris sont la propriété de Paris, et oui ce tout petit ruisseau sortant d’une sort de grotte avec des statues style rococo c’est bien la Seine.

Direction les belles routes du Val Suzon puis arrivée sur Dijon.
Bon, j’arrive en plein heure de traffic chargé… J’improvise un détour par Dijon centre, j’essaye de trouver de l’essence pour refaire le plein et être tranquille mais je remarque que toutes les stations Total sont fermés et qu’il y a la queue à toutes les autres pompes…
Finalement, je rejoinds mon Hôtel sur Quetigny sans avoir fait le plein.

Le soir, grosse mission : trouver de la moutarde Fallot IGP, ça tombe bien j’ai réservé un resto à la cité du vin et de la gastronomie. La moutarde je vais en trouver, et le resto qui avait l’air bien n’est au final pas si super que ça , sans plus.

Bon, j’ai encore de l’energie, soit je cherche des idées pour la soirée, soit je me fait un Dijon By Night en moto mais je sens que ça va être vite fait, soit je file voir un match de basket de la JDA qui a déjà commencé… Mon choix sera vite fait : direction le palais des sport pour la JDA.

Malheureusement, j’arrive, le guichet est déjà fermé… je me retrouve devant le palais des sports et le match à l’intérieur et ne pas pouvoir rentré… Le mec de la buvette me dit qu’à la mi temps je vais pouvoir rentré gratos : super ! et la mi-temps arrive et bein voilà je suis dedans !

Je filera dès la fin du match pour éviter les bouchons.
Direction l’hôtel pour une nuit de sommeil bien méritée pour cette première journée.

Samedi : du tourisme et des potes d’enfance

Aujourd’hui, journée détente, un peu de balade dans les coins de mon enfance sur Chevigny Saint Sauveur, du tourisme sur Dijon et une soirée entre potes.

Le matin, direction Chevigny, pour retrouver les bancs de mon école primaire, ces mêmes bancs sur lesquels ont a passé nos soirées étant ados. J’irais me dégourdir les roues vers Bressey sur Tille, Arc sur Tille, puis direction Dijon, pour passer devant mon école de BTS.

Le midi : petit tour dans Dijon touristique pour rependre de la moutarde et me trouver un resto digne de la gastronomie de Dijon.

Le reste de l’après midi fut détente, passage par la biscuiterie Mistral (5 boites dans le topcase, ça rentre tout juste), petit gouter avec des amis (chocho :)) puis soirée entre potes d’enfance .

Nuit à l’hôtel pour un sommeil bien meritée avant la route du retour demain.

Et retour le Dimanche : une panne puis les vignobles et le Morvan

De la pluie très probable, bon, c’était annoncé, alors la journée commence mal.

La journée commence d’autant plus mal que la Pana ne démarre pas… J’enrage… Appel Harley assistance, dépannage rapide avec un coup de booster et ça repart. La batterie s’était déchargée la nuit sans savoir pourquoi.

Je reprends la route mais pas super confiant, direction la petite route des vins : Marsannay, Gevrey Chambertin, Morey Saint Denis, Chambolle Musigny, Vougeot, Vosnes Romanée, Nuit St Georges, Comblanchien, Ladoix Serigny, Aloxe Corton, … A chaque pause je n’éteinds pas la moto…

Des paysages magnifiques, j’ai même fait un peu de offroad 🙂

Le plein d’essence à Beaune, cette panne m’a inquiété, vais je redémarré après avoir fait le plein : oui !

Choix Cornélien pour la route du retour : full autoroute ou petites routes… J’ai choisi le choix déraisonnable des petites routes et je suis passé par des coins très sympathique via Savigny les Beaune jusqu’à Autun ou la magnifique terrasse d’un McDO m’accueilli.

Remontée par le Morvan mais via la N6, en passant par Saulieu, Avallon puis Auxerre.

Dans le Morvan la température à baissé jusqu’à 10 degrés. La pana a un comportement incroyable sur ce genre de routes rapide mais je ne suis toujours pas serein suite à la panne que j’ai rencontré le matin.

Vers Auxerre, au vue de la météo menaçante, je fini par prendre l’autoroute, et j’ai fini mon trajet via autoroute jusqu’à chez moi.

A refaire 🙂

 35 total views since 23/11/2021,  1 views today

Partagez, c'est la vie !

Tags:

3 Responses

  1. Bonjour ,beau petit mini trip dans la région de Dijon.
    J’ai récemment acheté une Pan cet été et je n’ai pas encore eu le temps de voyager….mais les premiers kilomètres m’ont ravi;
    sauf cette béquille que j’ai du mal à déplié si le sol n’est pas plat
    Malgré tout ,le lui trouve beaucoup de qualités routières avec un très bon confort.

    Quel a été l’explication de cette mystérieuse panne , c’est toujours quelque peu stressant en voyage

    Bonne route

    • Bonjour Didier,
      Merci pour ton Message. Pour la béquille, j’ai ajouté une extenion façon pate de chameau pour stabiliser, mais il faut quand même jongler avec l’arh et quand la moto passe en position basse…
      Et pour ma panne, il ne manquait pas grand chose sur la batterie, un coup de booster de 5 secondes et elle a démarré.
      Ma Pana a fait un court séjour chez Harley Borie, ils ont vérifié le circuit de charge et la batterie dans la globalité de charge et RAS mais ils m’ont trouvé un truc pour l’ARH (inversion des cosses suite à une maj précédente). Ils en ont profités aussi pour faire toutes les MAJ.
      Les pistes envisagés pour expliquer ma panne : le capuchon de la batterie qui était potentiellement mal positionné et pas sur la cosse + de la batterie qui ont fait qu’elle a du prendre l’humidité quand j’ai roulé sous la pluie ou alors le défaut de l’ARH qui fait que ça surconsommait de la batterie…
      Je croise les doigts pour ne plus avoir ce défaut, défaut qui je le sais je ne suis pas le seul à avoir…
      La piste d’un remplacement de batterie par une batterie plus puissant en AH n’est pas à l’ordre du jour mais n’est pas abandonnée, ainsi qu ela piste d’un booster de batterie Noco GB20 ou GB40 pour le au cas ou…
      A suivre.

      • Bonsoir ,merci de ta réponse; pas très rassurant comme cause de panne.
        La mienne n’est pas encore retournée au garage pour une mise à jour éventuelle ; ne serait-ce pas simplement une cosse de batterie mal serrée, j’ai déjà eu la « blague  » avec une voiture ,on démonte et ne resserre pas assez et les vibrations font le reste…un « twin » ,c’est vibrant: j’ai roulé des années en Ducati (ST4S et 998 ) pour le savoir. Si il y a déjà eu une inversion de cosse à l’atelier , je ne m’étonne plus de rien.
        Par contre ,la position de la batterie qui se prend la flotte , ce n’est peut-être pas une trouvaille.
        Une bonne soirée

        Didier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *